Rappel sur les règles liées à la chasse de nuit

chasse

Pendant la nuit, les animaux sont plus faciles à attraper. La chasse de nuit est donc, dans la plupart des cas, interdite. Toutefois, dans certains pays, notamment dans l’Hexagone, cette pratique est soumise à la législation. Elle n’est, en effet, permise que sur les installations dites gabions, huttes ou tonnes. L’objectif des chasseurs dans les départements de France est généralement de cibler les gibiers d’eau, dont les oies et les canards à une distance d’environ 35 mètres.

La chasse de nuit en histoire

Cette technique de chasse est pratiquée dans l’Hexagone depuis 1860 et a connu des évolutions au fil des années. Elle n’a été sujette à une législation plus stricte qu’en 2000. Elle se pratiquait, à l’origine, dans des petites cabanes comportant de pailles.

La chasse de nuit a été jugée illégale en France jusqu’à ce que le décret du 1er août 2000 ait vu le jour. Il vient rendre légal les installations de chasse, notamment les grands tonneaux, les cabanes… Mais cette loi interdit également les nouveaux aménagements propres à cette technique. Selon la région, ces installations peuvent prendre la forme d’une tonne enterrée du Sud-Ouest, d’une tonne flottante en Charente-Maritime, d’une hutte dans le Nord, d’un gabion en Normandie…